Der BlaueReiter

Der BlaueReiter

Le« Blaue Reiter », en Français « cavalier bleu », est un groupe qui a apparu à Munich et transmis à Berlin en même temps que le « Die Brücke ». Le mouvement cherche plutôt à refléter le coté animal de l’Homme, l’instinct et la « nécessité intérieure » selon les principes de Kandinsky. C’est une étape plus abstraite de l’expressionnisme.
Membres du « Blaue Reiter » : Kandinsky, Jawlensky, Marc, Macke, Campendonk, Paul Klee

Le Cavalier bleu tire son nom du tableau de Franz Marc représentant de façon abstraite des chevaux bleus. Ce courant de peinture s’imposa rapidement en tant que un mouvement essentiel dans le monde de l’art avec des artistes célèbres comme Wassily Kandinsky , August Macke, Franz Marc ou Paul Klee, rassemblés à Murnau près de Munich. Ce mouvement, combine aussi bien des aquarelles abstraites de Kandinsky qu’une vision poétique de la nature et de la couleur émanant de Macke ou Marc qui a entraîné dans sa foulée la célèbre école du Bauhaus fondée par Walter Gropius à Weimar. Il existe de nombreux livres comme l’almanach du Blaue Reiter ou bien encore Expressionnisme de Norbert Wolf ,  Vassili Kandinsky ( 1866-1944 ) vers l’abstraction de Ulrike Becks-Malorny et enfin Franz Marc, 1880-1916 de Susanna Partsch, qui vous permettront de mieux connaitre l’expressionnisme allemand et le Blaue Reiter, Cavalier bleu. Il faut savoir que l’expressionnisme allemand ne se limita pas au seul domaine de la peinture mais toucha également le cinéma et d’ autres domaines artistiques, ce qui fit de l’Allemagne entre 1900 et 1930 un pays majeur du mouvement. Dès le début de la montée au pouvoir d’Hitler, en 1933, les nazis ont considéré ce courant comme dégénéré et l’ont rapidement fait interdire. Le Blaue Reiter, Cavalier bleu avait pour objectif de donner un prolongement immédiat aux recherches sur l’émancipation de l’art, que les premières expositions de la Nouvelle Association avaient favorisées mais qui avaient choqué les membres très attachés à un certain conformisme.

Les manifestations créatrices du Blaue Reiter, Cavalier bleu ne dépassent pas 1913, année de la dissolution de Die Brücke, mais cette brièveté est largement compensée par le renouvellement profond de la vision, théorique et pratique, qu’elles apportent. Sindelsdorf fut le centre même de l’élaboration du Blaue Reiter, cavalier bleu. Ce village situé au pied des Alpes bavaroises joua un rôle similaire à celui de Moritzburg pour Die Brücke ou celui de Murnau pour Kandinsky et Jawlensky en 1908 et 1909. En l’automne 1911, Kandinsky, Marc, Macke, Campendonk s’y rencontrèrent pour décider du nom du mouvement artistique. De nombreuses galeries dont la fameuse galerie Estades y consacrent des expositions régulières très appréciées par le public.