Pourquoi parle-t-on de Bernard Buffet comme un peintre « réhabilité » ?

Toute sa vie, Bernard Buffet a été adulé par le public. Mais en parallèle, il a aussi été mis de côté par une certaine « caste » qui finalement, a très mal vécu son succès. Quelques éclairages avec l’aide du spécialiste de l’artiste, Michel Estades.

Bernard Buffet : ce peintre en Rolls !

Bernard Buffet est arrivé en 1949 chez Maurice Garnier en Citroën 2 CV et en 1952 il roulait déjà en Rolls. D’ailleurs sur ce sujet il y a eu à l’époque un article fameux paru dans Paris Match ou Bernard Buffet présentait comme « l’homme à la Rolls ». Et ça l’a desservi, tout simplement.

Il faut bien comprendre qu’en 1950 Bernard Buffet était une star incroyable. Lorsqu’on regarde les images de la galerie Maurice Garnier, lors d’un vernissage de Bernard Buffet, on s’aperçoit qu’il y a une file d’attente immense ! Même encore aujourd’hui, Bernard Buffet attire un public toutes générations confondues, il y a une grande affluence à chaque évènement autour de l’artiste. On imagine donc ce que ça pouvait être à l’époque. Bernard Buffet est donc adoré par le public. Mais il est vrai qu’il y a eu une mise au banc de la part des institutions culturelles pendant son succès.

Relecture de l’oeuvre de Bernard Buffet

“Heureusement, depuis quelques années il y a eu une « relecture » de l’œuvre de l’artiste. Et le meilleur exemple de cette relecture c’est la magnifique exposition qui a eu lieu au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris…exposition qui était complètement impensable 15 ou 20 auparavant. Cet évènement a réhabilité l’œuvre de Bernard Buffet. Plusieurs experts d’art se sont donc repenchés sur son œuvre et oui, il s’avère que Bernard Buffet n’est pas ce petit peintre bourgeois qu’on nous a dépeint pendant des années, mais un artiste majeur et très important. D’autres rétrospectives ont depuis été organisées un peu partout dans le monde” précise Michel Estades.

Bernard Buffet a donc été mis au banc pendant des années, malgré lui, et il était très mal vu de mettre en avant son talent. Ce fut une forme de censure qu’a subi l’artiste. Et d’ailleurs certains anecdotes sont incroyables car certains conservateurs subissaient même des pressions et des menaces s’ils avaient pour projet d’exposer les œuvres de Buffet.

On notera au passage que toute une génération de jeunes experts d’art aux États-Unis ont également contribué à cette « renaissance ». Une relecture qui était nécessaire et bienvenue.